Balises pour le premier degré

samedi 28 mars 2015
par  Frédéric Dewez
popularité : 2%


Comme l’établissent l’article 13 du Décret « Missions » et l’article 3 du Décret « Premier Degré », le premier degré constitue la troisième et dernière étape d’un continuum pédagogique structuré en trois phases. Son objectif est l’acquisition des socles de compétences à l’âge de 14 ans, visés par l’article 16 du Décret « Missions ».
Trois missions essentielles sont dévolues au 1er
degré :
1. l’apprentissage qui doit aboutir à la maitrise des socles de compétences
comprenant des aspects disciplinaires et transversaux ;
2. la remédiation qui autorise l’élève à bénéficier d’un accompagnement
pédagogique particulier ;
3. l’orientation qui permettra d’assurer la mise en place chez l’élève d’une
réflexion sur l’orientation qu’il pourra prendre à l’issue de son premier
degré.
Ces trois axes sont essentiels et c’est dans ce cadre que s’inscrit
donc l’initiation au latin, comme activité complémentaire.
Selon l’article 10 du Décret « Premier Degré », modifié par l’article 6 du nouveau décret « Les activités complémentaires sont organisées pour :
1. développer des compétences de la formation commune par des
approches diversifiées ;
2. reconnaitre et valoriser la diversité des habiletés des élèves, en vue de
faciliter leur développement personnel et social ainsi que d’accroitre leur
motivation ;
3. permettre, d’une part, à l’élève de mieux se connaitre et, d’autre part, aux
membres du personnel enseignant, d’identifier et de soutenir ses aptitudes
dans le cadre de l’accompagnement de ses démarches d’orientation
scolaire. »
Ces objectifs sont d’abord ceux de la formation commune ; les activités
complémentaires contribuent à les atteindre selon d’autres modalités ou d’autres
rythmes. Au même titre que les cours de la formation commune, les activités
complémentaires permettent de développer des stratégies pédagogiques
spécifiques.
Les activités complémentaires sont organisées selon les modalités suivantes :
1. elles ne constituent en aucun cas ni une pré-orientation de l’élève ni
un prérequis à l’admission dans une orientation d’études du deuxième
degré de l’enseignement secondaire. Il s’agit donc d’y exercer des
apprentissages en vue de renforcer les socles. Le danger est que ces
activités amènent des exigences et/ou des prérequis qui conditionneraient
l’accès à certaines options du deuxième degré de transition ;

2. elles relèvent obligatoirement d’un des sept domaines suivants, pouvant
comporter plusieurs sphères :
a) domaine du français,
b) domaine des langues modernes,
c) domaine des sciences et des mathématiques,
d) domaine des sciences humaines,
e) domaine des activités artistiques,
f) domaine des activités techniques,
g) domaine des activités physiques.

Au travers de ce document, différents objectifs sont poursuivis :
établir des balises pour harmoniser les pratiques ;
amener les enseignants à diversifier leurs pratiques et à se mettre au diapason
de l’élève pour l’aider à progresser ;
définir des pôles linguistiques de manière cohérente ;
souligner le rôle essentiel pour tisser du lien entre les disciplines
(sans se restreindre à la sphère d’activité) et pour aider l’élève à se construire
une culture humaniste).
[cid:image005.jpg@01CFCCDA.4834F240]<http://admin.segec.be/Documents/726...>



Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

  • Balises pour le premier degré